En savoir plus
« Défendre vos intérêts est notre priorité »
Je m'engage, aux côtés de mes clients, pour la défense de leurs intérêts, le respect de leurs droits...
En savoir plus
Nos honoraires
Je vous propose une politique tarifaire claire, adaptée à votre situation.
En savoir plus
Nos domaines d'intervention
Experts du droit immobilier, nous vous assistons en matière de vente, d'acquisition, de copropriété ou encore de location.

Nos derniers articles

27 juin 2018
Immobilier et Construction

Annulation de la vente d’un appartement inlouable

L’acquéreur dépité d’un bien immobilier dont il découvre qu’il ne possède pas toutes les qualités attendues va évidemment s’ouvrir de cette déception auprès de vendeur et, sauf accord amiable, le désaccord prendra une tournure judiciaire. Les difficultés rencontrées peuvent être d’ordre technique (découvertes de fissures, d’infiltrations), d’ordre économique (faible rentabilité, prix de vente surévalué) ou encore d’ordre juridique (interdiction administrative...
Lire la suite
27 juin 2018
Immobilier et Construction

Le viager

Dans la jolie campagne charentaise, à l’hiver 2008, M. X, alors âgé de 72 ans, décide de vendre, en viager, à M. Y, dont il était l’ami, un bien immobilier moyennant une rente viagère mais sans « bouquet ». Le même jour, M. X fait donation à M. Y de la moitié d’une remise et d’une bande de terrain dont il est...
Lire la suite
26 juin 2018
Immobilier et Construction

Le vendeur, le notaire et la banque

Rembourser ou ne pas rembourser le prêt, telle est la question Lorsque l’achat d’un bien immobilier a été financé par un prêt, il appartient à l’emprunteur de rembourser ce prêt lorsqu’il revend le bien. Mais l’emprunteur peut être tenté de se soustraire à cette obligation… Ainsi, au lieu de demander au notaire de transmettre les fonds à la banque, il...
Lire la suite
26 juin 2018
Immobilier et Construction

Vice caché : quels recours ?

La théorie   Il n’est hélas pas rare de découvrir, après l’acquisition d’un bien immobilier, que celui-ci est affecté d’un vice caché : fissures, humidité, etc.   L’acquéreur marri aura alors à cœur d’exprimer au vendeur l’ampleur de son mécontentement et d’obtenir de lui une juste réparation.   Mais le droit n’est pas ici en phase avec le bon sens et,...
Lire la suite